Dans les mines de charbon dès 7 ans : témoignage émouvant

De leur vivant, je n’ai jamais pensé à demander à mon père, ni à mon oncle comment s’était passé certains de leurs épisodes de vie.

Ils ont commencé à travailler tous les 2 en allant ramasser les pommes de terre, alors qu’ils n’étaient que des petits enfants. Puis mon oncle descendit à la mine. Mon père s’enrôla en tant que parachutiste dans l’armée de l’air pour éviter le pire.

L’un combattit plusieurs pieds sur terre, un tunnel effroyable.

L’autre combattit dans les airs et sur terre.

Des anecdotes de mon père, je n’ai entendu que celles qui étaient racontables. Celles qui sont dites pendant les soirées entre copains. A la frontière, mon père me racontait qu’il avait dû laisser tous ses vinyles d’Elvis Presley. Il les avait tous. Avec son physique de Johnny quand il était jeune, il aimait écouter le rock. Il le dansait avec ma mère et avec moi. C’est lui mon 1er prof de rock. Ma mère fut mon prof de valse ! Et quelques pas de vie plus loin, je continue sur leur élan avec le tango et d’autres danses !

La mémoire des anciens et leurs témoignages sont indissociables pour une compréhension au-delà de ce que nous pouvons accepter, surtout à l’ère du développement personnel et d’une quête du bonheur. Leurs souffrances sont souvent inimaginables et leurs conséquences douloureuses. Ils sont debout, mais écorchés. Nous leur offrons tout notre amour.

Cliquer sur la flèche pour voir la vidéo s’animer

Les gens du Nord
Ont dans leurs yeux le bleu
Qui manque à leur décor
Les gens du Nord
Ont dans le cœur le soleil
Qu’ils n’ont pas dehors
Les gens du Nord
Ouvrent toujours leurs portes
A ceux qui ont souffert
Les gens du Nord
N’oublient pas qu’ils
Ont vécu des années d’enfer
Si leurs maisons sont alignées
C’est par souci d’égalité

Cliquer sur la flèche pour voir la vidéo s’animer

Hommage à tous ceux qui ont souffert

Même si je préfère garder le souvenir de leurs éclats de rires lors de leurs retrouvailles et de leurs yeux bleus sur lesquels coulent de larmes de joie.

Une association aide des enfants à sortir des mines : association Voix Libre.

Chacun participe à faire évoluer les situations et avancer vers la guérison, vers la libération, vers le respect.

Si je pouvais définir le bonheur pour moi, en 1 seul et unique mot, ce serait le RESPECT. Lui seul à le pouvoir de remettre les êtres en liberté, vers une véritable autonomie. Il englobe tellement de notion. Il est émerveillement quand il est utilisé à bon escient. Il responsabilise vers la bienveillance. Le respect est toujours réciproque sinon, dans le déséquilibre, il est anatomie d’une obligation imposée qui peut mener à une tyrannie. Dans le respect, nous laissons le choix à l’autre de suivre son propre chemin, de prendre ses propres décisions, de faire ses propres orientations pour ce qu’il estime être le plus sain pour lui, « en son âme et conscience », comme ce qui est dit à tous les jurés qui se retrouvent sur leur siège aux assises.

SOMMAIRE COMPLET du blog

Possibilité de s’abonner en cliquer en bas à droite sur  « à suivre «  

Tendresse,

Carole

Fondatrice de l’Espace Chrysalide, rêveuse, conteuse, poète, écoute, soutien  & co… 

Publié par

Expression Corporelle & Artistique Espace Chrysalide

Ecrits par © Carole, rêveuse, conteuse, poète, conférencière, accompagnement (Bordeaux ou skype-téléphone), distributrice de paillettes camerawoman pour les bonnes causes & Fondatrice de l'Espace Chrysalide Bordeaux Chartrons Bacalan Saint Louis - Contact : espacechrysalide@outlook.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s