Vérité cruelle pour camoufler des erreurs

Une histoire vraie… un film basé sur des faits réels…

Révélation d’un passé horrible, d’un non-entendement ou d’un appel qui fut mis sous silence pour prospérer dans son poste… et qui fut pris pour une révolte. L’ego non apaisé se sent toujours dérangé par tout, de toute façon.

Les paroles d’une femme, pire d’une mère, ne furent pas entendues, ni les larmes qui coulaient de ses yeux vues, ni la sincérité dans son attitude surement désespérée.

Des têtes coupées pendant le procès, celles du directeur de la police et du maire, qui avait fait des choix de mentir ou d’arranger la vérité pour être réélu, alors que des drames liés à des enfants se déroulaient dans sa ville. Ils ont dû même faire changer de nom la ville en question après ce scandale, lié à l’aveuglement et à l’affront de l’orgueil.

Hier, comme aujourd’hui, la maîtrise d’un statut, d’un poste ou d’une position peut nous amener à porter le poids d’atrocités. Une seule femme a su garder son intégrité.

Finalement, l’affaire Dreyfus n’était qu’un exemple de division et d’absurdité. Avec un homme et ancien soldat, peut être n’avaient-ils pas osé aller aussi loin que pour cette affaire exécrable. Le point commun des deux histoires était de vouloir cacher des incompétences et des mensonges.

Nous pouvons nous rendre compte que le dénigrement est un outil facile et la loi extrêmement aléatoire, même au sein de la police. Ils sont allés jusqu’à faire accepter un faux fils retrouvé à une mère, devant la presse, pour noyer le mensonge. Et à tenter indignement et avec insistance de la torturer et manipuler pour qu’elle croit qu’elle est vraiment face à son fils retrouvé, et lui faire perdre la tête. Elle fut épaulée par des professionnels (dentiste et maîtresse d’école) qui ont attesté de la vérité et ainsi obligé au dévoilement du mensonge.

Jusqu’au procès, elle fut traînée dans la bout. L’état maintenu un discours arrangeant dont le juge et les jurées ne furent pas dupes grâce aux preuves accablantes.

Heureusement, il y a toujours une justice impartiale, celle provoquée par la force de cette mère et la mobilisation de citoyens qui se manifestèrent pour la soutenir, allant même jusqu’à recevoir l’aide d’un avocat hors pair qui travailla brillamment et bénévolement pour sa cause qui s’avèrera être malheureusement la cause d’autres parents meurtris. C’est ce sur quoi notre regard doit se poser. Quel que soit ce qui nous arrive, une énergie vient nous soulever pour accomplir des miracles. Et il eut lieu plusieurs années plus tard pour au moins une des familles, inattendu, magistral.

Film à voir évidemment. Film haletant de + de 2 heures, avec une magnifique sincérité dans le jeu des acteurs.

Sur Bordeaux, vous avez toujours Yoyo vidéo pour louer des films à 1euro/film/8 jours et faire vos réserves de dvd pendant 1 semaine avec un choix qu’aucun site en ligne ne peut concurrencer, vous rendre service et permettre à un commerçant de continuer sa passion.

Je vous souhaite que la reprise soit la plus douce possible, malgré une actualité où le jugement semble être impartial concernant certains sujets si délicats,

Tendresse,

Carole

Rêveuse, conteuse, poète, écoute, accompagnement, méditation, camérawoman pour les bonnes causes, distributrice de paillettes, spécialiste de l’enchantement, fondatrice de l’Espace Chrysalide & co… 

Publié par

Expression Corporelle & Artistique Espace Chrysalide

Ecrits par © Carole, rêveuse, conteuse, poète, conférencière, accompagnement (Bordeaux ou skype-téléphone), distributrice de paillettes camerawoman pour les bonnes causes & Fondatrice de l'Espace Chrysalide Bordeaux Chartrons Bacalan Saint Louis - Contact : espacechrysalide@outlook.com

3 réflexions au sujet de “Vérité cruelle pour camoufler des erreurs”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s