La femme dans son entièreté

Un film très particulier, avec un vrai message fort… Éblouissant & inspirant !

Il me donne envie d’écrire…

 

 

Homme, n’aie pas peur de nous.
Homme, sois qui tu es et accueille-nous

Honore-nous.

 

Que ta force nous porte plus haut,

Pour que nous nous rejoignons

Dans une nuée de délicatesse & d’amour

 

Que notre tendresse te procure le réconfort nécessaire

Après toutes les folies de tes compères

Et de toutes les trahisons des femmes.

Soyons fous ensemble,

Avec un cerf-volant que nous guiderons

Amusons ensemble

Et plongeons dans océan profond

Soyons joie & tendresse

Pour nous isoler du monde

Et créer notre univers,

Soyons reconnaissance

Pour honorer la splendeur de la vie

Et des étoiles dans le ciel.

 

 

A l’aube de mes 50 ans, je me prépare à recevoir mes amis les plus chers. Et pour ceux qui sont sur d’autres continents, ils seront évidemment présents dans le cœur qui n’a pas de limite & grâce à la technologie, si riche pour une utilisation saine. Tous ceux devenus des étoiles, sont dans mon cœur, et partout où je suis, ils sont. Ils m’ont tellement nourri avant d’abandonner leur corps meurtri que leur amour continue de durer. Il est éternel.

 

20140718_092939-1Pour ses 50 ans, un ami avait eu besoin de se dépasser et de courir un marathon de + de 40 km. C’était pour lui une période d’entraînements intenses afin d’être prêt pour la course. Je le comprends et le besoin d’aller au-delà de moi m’envahit.

Je me retrouve aussi dans un marathon, mais différemment. Je ne suis pas en période d’entrainement pour le jour J, mais dans les préparatifs intérieurs d’une éclosion. Je le sens depuis décembre. J’ai commencé à vider toutes les armoires, les moindres placards, recoins depuis le 1er janvier.

 

 

 

20150101_235040Deux mois avant mon anniversaire, j’ai l’impression d’être ivre, comme si je buvais des bulles d’eau qui agissaient dans mon corps. Tout pétille intérieurement. Une joie différente, une énergie nouvelle que je nomme « délicieuse euphorie » est apparue.

 

 

Je m’amuse pleinement. La transformation est mon amie. Elle est réjouissance, et merveilleuse. Ce changement n’est plus un élan lié aux blessures. C’est une envolée liée à une joie intérieure et à une nouvelle communion.

Et surtout je m’amuse à préparer une fête pour mes invités. J’ai envie de les choyer, même si ce n’est guère original puisque au quotidien nous sommes présents les uns pour les autres.

Le 15 février, j’aimerais emporter tous mes invités dans mon joyeux enthousiasme et les enivrer de douceurs et de jolies joviales. Un enivrement de bulles intérieures qui vont envahir la pièce ! Enfin, je l’espère.

 

20200130_115229

Je découvre intérieurement plein de fantaisies et de sucreries taquines, et je me retrouve avec des envies de « pomponneries » qui, jusqu’alors, me dépassaient. C’est un monde de Beauté et de féerie qui s’ouvre, dès lors que nous sommes merveilleusement bien entourés. Alors, il est important pour moi que je les remercie d’être là et présent depuis tant d’années. 3 de mes amis sont présents depuis très très très longtemps : depuis 46 ans, 35 ans, 30 ans et 2 autres depuis 15 ans !

 

Est-ce que la fantaisie me gagnerait ? Elle a toujours été présente avec une forme d’expression toute douce. Si nous sommes trop sérieux, nous manquerons l’essentiel. Et la vie nous semblera brutalité. La sagesse serait liée à une forme d’accomplissement et de sérénité dans l’inconscient collectif. Mais auriez-vous deviné le dénominateur commun de tous les sages ? C’est la joie et leurs yeux qui pétillent d’amour et de simplicité ! La vraie Sagesse est ontologiquement liée à la joie, celle des profondeurs. Pour la joie, seule la folie intérieure nous l’offre. Alors soyons fous, exaltés pour pénétrer les mystères ! De toute façon, je suis incapable de rester sérieuse longtemps. J’ai souvent envie de taquiner mes proches.

 

TEMPLATE 10 X 13_POLAROIDEUne amie me dit  souvent que chez moi, c’est « la maison du bonheur ». Tout le monde entre et sort, parfois plusieurs personnes entre en même temps, des amis, des profs, des femmes ou des hommes pour une écoute…

Plusieurs professeurs & amis en ont d’ailleurs la clé, et viennent pour la pause déjeuner, faire la sieste pendant une journée de formation, prendre un thé, dormir à la maison le temps d’un stage, et une amie très chère vient se reposer et passer la nuit avant de prendre son avion à l’aéroport. C’est l’occasion de nous voir entre ses voyages d’artiste… Nous nous réchauffons mutuellement par des mots doux et de soutien.

Robe de mariée couture Nantes

Et dernièrement, j’ai prêté ma maison à une créatrice qui avait besoin de faire essayer sa robe de mariée à une future mariée !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

jogging-2343558_1920 composita from PixabayPour le 15 février, mon défi sera d’une autre saveur que celui de mon ami marathon man. Elle n’aura pas la transpiration de la course. Pourtant, je peux vous confier qu’elle est sportive ! J’y laisse beaucoup d’énergie. Je m’y plonge corps & âme.

 

 

 

Je me régale à confectionner mes surprises, 1, puis 2, encore une 3ème et une 4ème se rajoute, malgré ma volonté, mes prières et mes intentions. Le mouvement lancé me dépasse. La dernière est un cadeau imprévu proposé par un proche, né un 14 février !

 

Avec tout cela, je me suis aperçue qu’en fait, je me prépare à me mettre à nu devant eux. La peur présente lors de la prise de conscience est un peu passée, même si je ne sais pas comment je serai en leur présence. Je me connais timide et le plus gros dépassement serait peut-être d’être sereine face à tout ce que je vais offrir devant eux, émanation de ma joie intérieure.

 

Comment vont-ils le percevoir ? Dans mon élan créatif, est venu le jugement : la peur de les ennuyer avec ma 1ère surprise. Et en même temps, elle s’est imposée. Je n’avais pas le choix. Juste la créer et me laisser porter par ce qui se déroulait. C’est avant tout lié à un besoin intérieur à l’aube de mes 50 ans, et ils en seront le témoin. Je n’attends rien. C’est simplement poser ce qui fut, qui je suis et ce qui me touche profondément.

 

Aucun de mes amis ne se doute de ce que je leur prépare, et l’un d’eux est persuadé que je suis en train d’organiser un nouvel an ! Il s’est peut-être rapproché de la réalité, mais cela va un peu plus loin. La célébration d’1/2 siècle ne peut pas se cantonner à un nouvel an qui se renouvelle chaque année.

 

Je les chouchoute en innovant, en me dépassant et en nourrissant constamment mes créations en attendant de tout finaliser. Je dois me donner une limite. Quoiqu’il en soit, la veille, je dois clôturer et arrêter toute inspiration. Pour l’instant, je fignole, je peaufine, j’agrémente. Tout comme mon ami peintre, Bernard Bistes devant sa toile, quand je crois avoir fini et mettre la touche finale, quelques secondes après ou même en mettant le dernier coup de pinceau, une nouvelle image apparaît dans ma vision intérieure, amenant une nouvelle amplitude ou une nouvelle graine à placer. Le tableau, ma création, semble être dans un déploiement infini.

 

WhatsApp Image 2020-02-01 at 11.23.39Je vais offrir aussi une nouvelle robe à la salle pour le temps des festivités et la transformer pour l’occasion en espace de fête & d’amour. Chaleureuse, elle l’est déjà. Joyeuse aussi. Il me reste à l’agrémenter de paillettes. Elle va recevoir sa dose de légèreté et d’effervescence !

©photo: Igor Ochmiansky

 

 

Qui suis-je ? Que connaissent-ils de leur amie, de la femme que je suis, de tout le foisonnement et le tourbillon de créativité qui m’habitent et de mes secrets ? Je n’exprime qu’un soupçon à l’extérieur. A l’intérieur, je bouillonne. Je suis un Four et j’utilise toutes les matières pour en faire ressortir un joyau. Je le taille, l’étincelle au maximum. Je l’agrémente de nouvelles fantaisies. Ce que j’offre est tout et rien à la fois.

 

 

Comment retranscrire ce qui vient du plus profond de son intériorité, ce qui est caché par pudeur avant tout et puis, pour le réserver à l’intime. Alors l’offrir au monde qui sait si bien piétiner, enfoncer, juger dès qu’un soupçon d’incompréhension est présent et dès que nous ne sommes pas comme lui, je préfère le chouchouter intérieurement pour en sortir quelques bribes de temps à autre. La différence tue depuis des éons alors qu’elle est richesse et éternité pour qui sait la recevoir.

 

 

patin d'argentDepuis enfant, ma mère me disait de ne pas insister quand je faisais des demandes extravagantes. Elle m’a cajolé évidemment quand clouée au lit, je voulais aller passer « mon patin d’argent », et refusa que je sorte avec 40 degrés de fièvre. J’ai toujours eu beaucoup d’énergie que je voulais dépenser pour apporter de la joie autour de moi ou me dépasser en patinage artistique ou d’autres domaines. J’étais poussée par une force inépuisable. Mais, je n’ai jamais été une compétitrice, heureusement pour moi. Cela aurait trop rude pour mon cœur et mon corps.

 

 

La veille de mes 30 ans, je suis morte.

 

 

star-2855666_1920

A 35 ans, la Vie m’a complètement embrassée et propulsée au-delà de toutes mes limites en les transformant immédiatement pour faire rejoindre tous mes îlots intérieurs.

 

 

 

 

A 39 ans, j’ai chuté. Surement pour mieux me relever et m’éprouver dans ma foi.

 

 

child-3352210_1920Comfreak from PixabayA 49 ans, j’ai failli y passer. Encornée par une vache au niveau de mon sein gauche, en allant cherchée de l’eau, lors d’une randonnée, la mammographie de cette semaine vient de révéler que tout est stable. J’ai fait face à cet animal de 500/800 kg, sans chercher à le fuir et c’est peut-être ce qui m’a sauvé la vie. Ses cornes m’ont entouré. Je suis restée encerclée et donc emprisonnée quelques secondes avant d’arriver à savoir comment en sortir car le passage entre les cornes est très étroit. En m’encornant, elle a touché une partie symbolique très forte, la plus délicate du corps d’une femme. Ce fut surement le dernier sursaut pour faire complètement éclore la femme que je suis, mais qui était restée ensevelie sous beaucoup de pudeur et de réserve.

 

 

white-horse-3010129_1920Aujourd’hui, après plusieurs morts, plusieurs accidents, plusieurs maladies, plusieurs deuils, plusieurs épreuves, je connais le goût de la Vie. Depuis plus de 15 ans, il m’est donné d’aller dans des directions inexplorées.

 

 

 

 

J’ai exploré le visible & l’invisible, la terre & le ciel, les territoires & les étoiles. Et je n’ai peut-être pas assez explorer la femme. En juin, une jolie tenue trouvée chez un créateur à Bordeaux m’a demandé un mois de dépassement personnel avant d’arriver à la porter pour une soirée alors qu’elle était magnifique. Dans 15 jours, j’ai un nouveau dépassement qui m’attend, en 3 rounds : 15, 5, 15, temps pour chaque espace de dépassement.

 

 

dansecaroleetjacques10Pour mes 49 ans déjà, j’avais eu l’impression de me déployer. Le défi du 1er janvier lancé par un danseur de swing/lindy hop avait été de le danser lors d’un concert dans ma salle, avec un magnifique duo voix-piano professionnels, en présence de Florence de Bengy & Phil Walter. Je n’avais que 3 semaines pour apprendre cette nouvelle danse. Ancienne danseuse de rock, 3 ans de cours à 20 ans, à l’école Dariol de Bordeaux, répétée être la plus sérieuse et elle l’était, je m’étais dit que cela allait être simple. En définitif, tout est totalement différent dans le lindy et les 3 semaines d’apprentissage furent courts. Arrivée sur scène, au bout de 10 secondes, l’intimidation face au public m’avait fait perdre mes moyens et les pas de danse alors qu’en répétition, tout était plus fluide évidemment.

 

 

 

Olympia_20191217_193414993Pour le week-end de mes 49 ans, je retrouve à chanter à l’Olympia de Paris, avec 200 autres choristes venus de toute la France. Quelles peuvent être les surprises pour mes 50 ans ? Que puis-je offrir à mes amis très chers ?

 

 

 

 

 

Sans être dans cette intention consciemment, me dénuder est imposé et sera mon défi de femme de 50 ans en 2020. Je laisse tous mes bagages du passé et je m’exprime pleinement, telle que je suis. Pas de filtre, pas de cachotterie, c’est le temps du dévoilement ! Me montrer, c’est avant tout me découvrir, explorer et voir jaillir ce que je n’imaginais même pas quelques semaines, ni même quelques jours auparavant. Des inconnus participent innocemment à ma découverte et mon dévoilement. Ils ne savent pas qu’ils font partie du jeu, celui du Vivant.

 

 

Anniversaire Carole MerciJe les ai peut-être croisés 5 min, et nous avons échangé 2 mots ou presque rien ou une longue conversation ou des années d’amitié et de partage. Ils ignorent ce qu’ils ont provoqué en moi, et le soutien qu’ils ont été dans les épreuves, les grands tournants et les moments de joie de tous les instants.

 

 

 

 

« Déshabillez-moi » est le début d’une chanson des années 70…

Déshabillez-moi, déshabillez-moi
Oui, mais pas tout de suite,… pas trop vite…

 

 

bikiniVais-je danser ? Murmurer ? Rire ? Porter mon petit itsi bitsi tini ouini, tout petit, petit bikini que je mettrais pour la première fois, comme nous le chantait Dalida ?

 

 

 

 

20190707_205756Vais-je dévoiler une nouvelle partie de ma personnalité, une nouvelle facette ? Est-ce que « facette » est le bon terme ? Qui suis-je ? Vais-je choisir un personnage ce soir de festivité ? Vais-je être frivole, folle, dramatique, profonde, futile, joie & tristesse, comique ? Vais-je être rires & pleurs, apeurée & assurée en même temps, ou être confiante & affolée en fusion sans confusion ?

 

 

Et si je choisissais de tout incarner à la fois comme le suggère la vidéo de l’actrice ? Comment cela se peut-il ? Tout est possible, rien n’est impossible ! Je ne le savais pas quelques heures avant d’écrire cet article, mais la Vie m’a montré la voie. Au fur & à mesure que je faisais un pas vers moi, vers mes profondeurs, liées au dépassement, elle me montre un exploit inégalable : être qui je suis vraiment sans jamais osé me l’être imaginée.

 

 

Le plus gros dépassement vient d’être réalisé : l’au-delà du jugement que je nomme liberté, libérée de leur regard sombre et de l’imperfection, je vais pouvoir jouer ! Jouer comme une femme ! Jouer à m’amuser ! Jouer à crier ! Jouer à danser ! Jouer à tourner ! Jouer à être… puis entrer… et être. Je sais que ceux qui sont présents sont Amour et réellement bienveillance. Je sais leur regard de lumière. Je sais leurs mots doux et généreux. Des années précieuses à mes côtés et ce sont les vrais amis qui restent présents, dans la tendresse, celle qui nous nourrit vraiment et qui nous offre le plus beau billet pour l’éternité.

balloon-1373161_1920Cindy Lever Pixabay

 

 

 

20200208_181917

 

Les préparatifs ont commencé. Je suis en pleine créativité. Chut !

 

 

 

20200208_183750

 

Tout est top secret. Seul l’ange qui veille est au courant de mes surprises et tous ceux qui conspirent avec moi et sont devenus mes complices !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A desuite,

Tendrement,

WhatsApp Image 2020-02-01 at 11.24.21

Carole & ses bulles

 

 

©photo: Igor Ochmiansky

 

En plus de mes photos personnelles, les crédits photos reviennent à

©photo: Igor Ochmiansky

logo_credit photo

 

 

Publié par

Expression Corporelle & Artistique Espace Chrysalide

Ecrits par © Carole, rêveuse, conteuse, poète, conférencière, accompagnement & Fondatrice de l'Espace Chrysalide Bordeaux Chartrons Bacalan Saint Louis - Contact : espacechrysalide@outlook.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s