Communication profonde versus communication superficielle

Je comprends pourquoi j’aime tant cette chanson emplit de douceur et de profondeur. Lady Gaga nous le dit dans cette interview…  35ème seconde…

 

Cliquer sur la flèche et découvrir la vidéo s’animer

 

Elle nous parle de communication entre deux êtres, entre deux différences, entre deux mondes, entre un homme & une femme.  Elle nous parle surtout de la qualité de leur communication et de savoir dans quel monde ils se retrouvent ?

 

Finalement, nous comprendrons qu’ils ne rejoignent ni dans celui de la femme, ni dans celui de l’homme. Dans les deux possibilités, la communication ne peut être qu’échange et relations liées aux apparences. Dans une troisième, ils se rejoignent dans les profondeurs d’un océan, celui où l’âme se manifeste vraiment.

 

Comment entrer en profondeur avec l’autre quand celui-ci ne le souhaite pas ou se cantonne à rester dans la superficialité ? Es-ce que l’ami peut être l’amant des profondeurs, celui qui écoute le joyau qu’une femme a à transmettre ?

 

Par de-là le temps, cette approche des profondeurs me nourrit et fait partie de mes aspirations profondes. Hélas cette qualité de communication, ce joyau, n’est possible qu’avec de rares êtres autour de nous, une alchimie parfaite dans l’inégalité de cette terre et nos imperfections humaines & maladresses… Tout ceci n’a d’autres mots que, comme le disait le jeune enfant, dans une vidéo mentionnée dans un précédent article, l’amour vrai est avant tout tolérance, d’amitié et de joie. Comment se confier à un autre être qu’à notre propre ami, celui de nos profondeurs, celui qui éveille tous nos potentiels et qui fait jaillir le meilleur ?

 

Grâce au temps, une nouvelle forme de réalité s’amène en moi, avec plus de maturité. L’approche du féminin sacré, et surtout du couple, celui des profondeurs, qui émergent à la réalité dans notre vie, me touche toujours autant et même plus aujourd’hui qu’hier. Il était resté dans les ténèbres des éons, le temps que vienne le moment de la lumière. Je suis sincèrement tournée vers cet éveil, pour ce qui sommeille s’élève à la verticale, dans un équilibre lumineux.

 

Ecrivain, mais pas que.

 

Comme nous le chante cette mélodie, les vraies relations ne sont pas liées à l’apparence. Souvent, elles demandent un dépassement pour ne pas répliquer schémas connus et remuent intérieurement car l’être qui nous correspond profondément ne ressemble peut être en rien avec les désirs de l’ego. Ici, tout est lié aux aspirations de l’âme.

 

Ce mystère est un chemin qui nous permet de nous rejoindre et découvrir la vérité qui semblait en apparence voilée.

 

Dévoilement… 

Et un jour, l’Autre se dévoile tout simplement ou nous la voyons peut-être parce que nous avons lâché des résistances, nous nous sommes ouverts à la complétude et nous ressentons la vibration qui émane de ce joyau et qui ressemble étrangement à la nôtre. Nous sommes dans l’accueil de l’être qui nous comble intérieurement et non plus obnubilé par une personne qui correspond à notre ego, à notre partie superficielle, avec ses manques et ses exagérations ou par une beauté extérieure avec des beaux vêtements qui n’offre aucune correspondance intérieure, mais peuvent ravir les yeux et faire chavirer des cœurs purs ou blessés.

 

Dans le conte de la Princesse au petit pois, la femme se dévoile. Le prince chercha partout dans le monde sa princesse. Il en trouva plusieurs, mais elles étaient fausses, tout comme leur royaume et ne correspondaient pas au sien. Un merveilleux voyage initiatique du prince qui aurait pu finir dans les oubliettes et laisser sa bien-aimée, son Âme, dans un espoir jamais réalisé, dans une rêvasserie que l’âme-sœur existe !

 

Aura-t-il expérimenté chaque royaume ou se sera-t-il retiré dès qu’il aura perçu la confusion, malgré leurs titres de princesse ?

 

Mise en page 1Puis au bout du périple, retourné chez lui en vain, la vraie princesse se présente alors qu’elle n’est pas à son avantage. Elle est méconnaissable. Comment pourrions-nous dire qu’il s’agit d’une princesse alors que c’est une simple femme, avec ses cheveux et ses vêtements mouillés par la pluie… ? Ce conte est avant tout une histoire de Conscience.

 

 

 

Combien de beautés font chavirer les hommes avant de découvrir Celle qui est pour lui ?

Combien d’hommes se sont arrêtés dans un château, même si le royaume n’est pas très confortable, au lieu de continuer jusqu’au bout et sortir de l’esclavage ou de l’ego ?

Combien ont joué la carte des apparences et ont trouvé une beauté qui les a effleurés, avec un amour agréable, mais qui s’est fané aussitôt quelques étés passés ?

Combien d’hiver ont-ils tenu avant de reprendre leur voyage vers des contrées jamais explorées ?

Vers un paradis jamais imaginé et que pourtant toutes les âmes savent au fin fond de leurs cœurs qu’il existe : celui d’un amour vrai.

 

Lire aussi l’article « Amour vrai… Quand la vérité sort de la bouche des enfants »

 

Tendresse,

Carole, fondatrice de l’Espace Chrysalide, rêveuse, conteuse, poète, écoute  & co…  Spécialiste du féminin sacré et du couple

 

Publié par

Expression Corporelle & Artistique Espace Chrysalide

Ecrits par © Carole, rêveuse, conteuse, poète, conférencière, accompagnement & Fondatrice de l'Espace Chrysalide Bordeaux Chartrons Bacalan Saint Louis - Contact : espacechrysalide@outlook.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s