Silence : outil de recueillement ou de manipulation ?

2009Egypte8Le silence est une merveille pour se ressourcer, ou vivre une retraite pleinement, un voyage dans le désert.

Il peut être signifiant de mort quand il est utilisé pour dominer autrui et très néfaste quand il laisse l’autre dans l’incompréhension.

 

 

 

 

pffm2z9x.jpgSilence, ami pour les uns, à bannir pour les autres. Ou est le juste milieu ? Chacun a son rythme et répond quand il peut. Si l’habitude est le silence, en dehors d’une période spéciale, nous devons nous poser la question du discernement. Sommes-nous face à un vrai ami ou quelqu’un qui nous tient sous son joug ?

 

 

 

 

Danse libre.jpgNotre meilleur ami a toujours et de tous les temps le Verbe. La parole quand elle est sacrée et portée par un environnement bienveillant est libératrice, apaisement et transformation. Il est tel une danse et nous offre l’essentiel.

 

 

 

 

Max-Zita-and-the-Gospel-Voices-20

Le verbe est un enchantement quand il est poésie, sublimant toutes les réalités du monde ou musique, quand il offre une mélodie précieuse.

 

 

 

 

 

20171226_201539.jpg

Il est comme un feu : puissant.

La méditation est comme le silence. Elle peut nous amener à plonger dans les profondeurs, autant que nous droguer si nous ne savons pas l’utiliser à bon escient. Nous pouvons nous y noyer et ne jamais remonter à la surface ou uniquement en planant. Le calumet de la paix est consumé. Et nous nous retrouvons dans l’errance sans nous en rendre compte.

 

 

 

 

52368336_10156505304673778_2334041526801268736_oIl en est de même lorsque, sans nous en rendre compte, nous intégrons une organisation sectaire, déracinant, déviant. Elle vient nourrir notre enfermement. Elle devient jouissive car nous y retrouvons des êtres qui sont comme nous, dans le même espoir, inconscients, propulsés dans un environnement étoilé. Pour les étoiles, je préfère celles de l’Olympia, le verbe coloré des chants sacrés et la douceur des mots qui coulent sur du papier et de l’encre… celle d’une voix qui épanche son cœur tendre dans un lyrisme poétique.

 

 

Les contes de TerremerDes organisations peuvent proposer des outils qui peuvent se trouver être des protocoles, pour bien attraper tout le monde sur du long terme, alors que la vérité est Liberté. Mais craignant de sortir de notre carapace, habités par des peurs, comme Arren, dans les Contes de Terremer, la communauté à laquelle nous semblons appartenir ou nous être reliés de près ou de loin, semble utile. Nos yeux ne voient que les apparences, nous contentant des dires de certains, des témoignages fabuleux d’autres, des sensations corporelles de bien-être, délayés dans des soit-disant « bonnes énergies ». Comment entrer dans les profondeurs quand on choisit de rester verrouillés ?

 

Tout est invisible, l’emprise d’un manipulateur ou manipulatrice, comme celui d’un groupement avec un « chef dit spirituel » à la tête ! Sans un discernement extrêmement subtil, nous pouvons nous relier à des fantasmes bien établis et la Vie nous échappe. Attendre un message qui nous ouvrira les yeux ou nous délivrera en nous annonçant la vérité ? C’est le présage de rester enfermé des années. Le discernement demande parfois d’étudier longtemps ce qui se présente à nous, d’entrer dans des subtilités incroyables et enfin de voir les points litigieux qui nous échappaient auparavant.

 

Et le silence devient notre lieu d’enfermement pour éviter la vie, pour répondre non à tout enchantement.

Et le silence devient l’outil que nous maîtrisons le mieux pour soumettre les gens.

Et le silence devient le siège de notre confusion.

Sans lever des débats, sans échanger avec les autres, de peur de nous y confronter, nous ignorons la beauté d’être assemblés, unis, ou la beauté du regard de l’autre quand nous sommes dans la générosité de cœur et du don.

 

Soyons tolérants quand il s’agit d’un être blessé, opprimé qui se réfugie dans le silence.

Soyons forts pour nous détacher de ces êtres au fonctionnement dévastateur et destructeur où le silence est une arme inconsciente. Soyons prudents. Ils ont plusieurs visages et en premier, celui d’un homme ou d’une femme charmante. Posons-nous la question de ce qu’est véritablement un ami, un amant, un amoureux ?

 

adventure-1807524_1920Si un épisode douloureux est à vivre, ou un deuil, se reconstruire ne se fait jamais seul. Souvent la vie nous offre une nouvelle vie. Chaque être autour de nous y participe. Le refuser, le rejeter, c’est maintenir son enfermement et accentuer sa douleur.

 

 

20160929_203227-ok

Ensemble ! Merci !

 

Rose VERBE.JPG

Dans la joie d’une communication saine & épanouie, pour être présents à la Vie !

 

 

hand-1549399_1920

et l’accueil de toutes les fleurs du paradis

 

 

 

Possibilité de s’abonner à ce blog : voir en bas à droite, le lien s’affiche.

 

Très belle journée,

© Carole, fondatrice de l’Espace Chrysalide, rêveuse, conteuse, poète, conférencière, accompagnement & co

Publié par

Expression Corporelle & Artistique Espace Chrysalide

Ecrits par © Carole, rêveuse, conteuse, poète, conférencière, accompagnement & Fondatrice de l'Espace Chrysalide Bordeaux Chartrons Bacalan Saint Louis - Contact : espacechrysalide@outlook.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s